robin-woodard
Accueil > Dossiers, alternatives, politiques et réflexions > Economiques > Economiques

Economiques

Articles de cette rubrique


La pratique du prix libre (Economiques)

Lu sur le site de la valette
vendredi 26 juin 2009 par anik

Offrir un service/produit (concert, spectacle, livre, infos) à prix libre, c’est quoi ? C’est : " tu payes ce que tu peux, ce que tu veux ".
Cette démarche peut paraître pour certainEs, idéaliste, irréaliste, insolite ou peut ne pas être comprise… C’est sur, ce ne sont pas les MacDollars, Leclerc, FNAC et autres commerces qui vont instaurer cette pratique ! C’est sur on entend plus parler de " crédit ", " tarif réduit " ! C’est sur on est conditionnéEs pour payer ce qu’on nous dit de payer sans chercher à connaître le coût du service/produit !
Le prix libre : une volonté sociale, culturelle et politique !



Le grand réarmement planétaire (Economiques)

par Jules Dufour
mercredi 6 mai 2009 par anik

Le processus de réarmement planétaire se poursuit allègrement en 2009 alors que les dépenses militaires continuent d’augmenter en exerçant une ponction importante de ressources qui devraient servir au développement humain. En même temps, la crise financière qui sévit à l’échelle mondiale pousse les gouvernements à prélever des sommes astronomiques dans les budgets nationaux pour sauver les avoirs des plus riches. Ces deux phénomènes combinés entraînent un processus d’appauvrissement généralisé et contribuent à la désintégration des sociétés.



Pourquoi est-il raisonnable d’être anticapitaliste (Economiques)

par Olivier Bonfond
dimanche 3 mai 2009 par anik

« L’homme a toujours fait la guerre. » ; « L’homme est fondamentalement égoïste. » ; « Le capitalisme a toujours existé et existera toujours » ; « Malgré ses défauts, le système capitaliste est tout de même le moins mauvais » ; « Le capitalisme est le seul modèle qui a fait ses preuves. Toutes les autres sociétés ont abouti à des catastrophes. ». Ces affirmations, qu’on entend partout et depuis longtemps, jouent un rôle très précis : balayer d’un revers de la main tout débat sérieux, toute analyse critique et toute proposition alternative au modèle économique dans lequel nous vivons. Accepter ces affirmations nous empêche de voir l’essentiel : nous vivons dans un monde basé sur l’exploitation, la pauvreté et les inégalités. Nous vivons aussi dans un monde qui connaît une crise globale, planétaire, sans précédent dans l’histoire de l’humanité. En nous poussant au repli sur soi et au fatalisme, ces affirmations nous empêchent également de devenir des citoyens responsables, mettant leurs énergies et leurs intelligences au service d’un projet émancipateur. Si nous voulons lutter du mieux que nous pouvons contre l’injustice sociale, il est donc nécessaire de déconstruire, combattre et dépasser ces affirmations, qui ne sont rien d’autre que des contrevérités et des idées préconçues. Il faut l’accepter, l’humanité doit trouver les moyens d’avancer concrètement dans une autre voie que le capitalisme. Ce ne sera pas facile. Le chemin sera long et parsemé d’obstacles, mais c’est la seule solution si nous voulons construire cet autre monde possible, socialement juste et respectueux de la nature. Il faut l’accepter, être anticapitaliste aujourd’hui, c’est urgent, nécessaire et raisonnable.



L’industrie de la punition (Economiques)

jeudi 2 avril 2009 par anik

Les groupes humains ont besoin de normes et de règles pour assurer une certaine cohésion sociale en leur sein. Celles et ceux qui transgressent ces règles sont considéré-e-s comme des déviant-e-s. Elles et ils sont ramené-e-s dans le « droit chemin » par la sanction ou la stigmatisation, ce que l’on appelle le contrôle social. Le contrôle social peut inclure la punition (ou la menace de punition), notamment l’enfermement. En Occident, on enferme depuis longtemps les « fous » et les pauvres mais, avec la prison moderne, l’enfermement s’est généralisé. La prison est censée dissuader, prévenir la récidive, punir et rééduquer, mais elle ne remplit qu’une seule de ces fonctions : punir. Elle a pour but de séparer l’ivraie du bon grain, en l’occurrence, les classes dangereuses des « honnêtes gens ».



Eradication factice des paradis fiscaux (Economiques)

par Jean-François Couvrat
mardi 31 mars 2009 par Pierre

Depuis près d’un siècle, les gouvernements faisaient semblant de lutter contre les paradis fiscaux. Désormais, ils feront semblant de les avoir éradiqués le 2 avril à Londres, à l’occasion du G20. Ils le feront dès jeudi soir, et avec conviction. Peut-être les Vingt iront-ils jusqu’à publier une liste de territoires où une banque n’aura plus le droit de s’installer, si elle veut poursuivre ses activités chez eux.

Et peut-être même se trouvera-t-il des commentateurs pour applaudir la fin des paradis fiscaux : les mêmes qui saluèrent leur disparition en Europe il y a quelques années, sur la foi d’un accord international aussi spectaculaire que factice.



Nous Pouvons Vivre Sans Capitalisme (Economiques)

De Crisi
samedi 28 mars 2009 par anik

Un plan d’action pour nous libérer de façon massive de l’actuel système.

Nous nous rebellons contre le vieux monde ; nous déclarons que la civilisation de la propriété privé non utilisée c’est un naufrage. Nous proclamons le nouvel âge du droit à utiliser, de l’économie des biens et ressources communs. En septembre 17, 2009, après quelque mois de transition, nous démarrons la vie sans capitalisme.



Enseignement Sens et Autonomie (Autarcie et autonomie)

par michel
mercredi 25 mars 2009 par anik

Ce projet développe de manière progressive une autonomie pratique vis-à-vis des multinationales (au niveau alimentaire, logement, déplacement, vestimentaire, ...) qui passe par l’organisation d’ateliers (jardinage biologique à partir de variétés anciennes ; construction écologique sans ciment ; mécanique alternative : moteur à eau, à huile ; énergies renouvelables ; reconnaissance et utilisation des plantes sauvages ; transformation de produits alimentaires ; « habillement », ...).Ces ateliers seront ouverts périodiquement à tout adulte intéressé.



Les exclus du système, un potentiel de croissance négligé (Economiques)

De Adrien de Triconot sur Le Monde
mardi 24 mars 2009 par anik

Lors du G20 de Londres, le 2 avril, les chefs d’Etat des grandes puissances économiques développées et émergentes de la planète vont essayer de s’entendre pour réformer le système financier et relancer l’économie. Leur agenda ne devrait-il pas aussi réexaminer un modèle économique à bout de souffle ? La sortie de la crise n’impose-t-elle pas de réintégrer dans le circuit les oubliés de l’économie, d’orienter les financements vers la satisfaction de leurs besoins et de s’inspirer d’expériences qui ont émergé ces dernières années : la microfinance, l’entreprise sociale, le commerce équitable, le développement durable, la responsabilité sociale des entreprises... ?



Enquête exclusive d’Alternatives économiques : la présence des entreprises du CAC40 dans les paradis fiscaux (Economiques)

De Christian Chavagneux et Marie-Salomé Rinuy
vendredi 13 mars 2009 par anik

Des Bermudes à la Suisse en passant par Panama, toutes les grandes entreprises françaises possèdent des filiales dans les paradis fiscaux. C’est ce que révèle notre enquête sur la présence des entreprises du CAC40 dans les centres financiers « offshore ».



L’auto-entrepreneur et la fin du salariat (Economiques)

Par Jean Zin
vendredi 13 mars 2009 par anik

Le nouveau statut d’auto-entrepreneur est une véritable révolution en ce qu’il supprime toute "barrière d’entrée" pour le travail autonome, contrairement aux professions libérales exigeant des revenus conséquents pour payer charges sociales et impôts, avec un décalage d’un an souvent, ce qui rendait dramatique l’arrêt de l’expérience réservée aux classes moyennes supérieures. Paradoxalement les charges sociales sensées protéger les travailleurs empêchaient donc de travailler les plus modestes, condamnés au travail au noir ou au chômage. La suppression de cette barrière d’entrée va amener une concurrence nouvelle pour les professions libérales qu’elle protégeait, réduisant leurs revenus en participant à la déqualification générale. On s’étonne qu’il n’y ait pas eu de réaction de ce côté pour concurrence déloyale. Mais, c’est que les effets ne sont pas encore visibles, puisque l’expérience commence à peine...



Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 715766

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Dossiers, alternatives, politiques et réflexions  Suivre la vie du site Economiques   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.3 + AHUNTSIC

Creative Commons License