robin-woodard
Accueil > Dossiers, alternatives, politiques et réflexions > Economiques > Economiques

Economiques

Articles de cette rubrique


Société de consommation Bernard Stiegler : « Le marketing détruit tous les outils du savoir » (Economiques)

Par la rédaction de Basta et soldes
mardi 20 mars 2012 par anik

Vous êtes fatigués des petites phrases, des analyses politiques et médiatiques incapables de se projeter au-delà du prochain sondage ? Basta !, en partenariat avec Soldes, la revue « pop et intello », vous propose une interview fleuve du philosophe Bernard Stiegler. Disciple de Derrida, il dirige l’Institut de recherche et d’innovation et a cofondé l’association Ars Industrialis. Face à la domination du marketing et à l’hégémonie du capitalisme financier, qui font régresser nos sociétés, il est urgent, pour Stiegler, de changer de modèle : passer d’une société de consommation à une économie de la contribution, qui aurait pour pilier la révolution numérique.



"Leur dette, notre démocratie" : Frédéric Lordon (Economiques)

samedi 21 janvier 2012 par anik

Une conférence internationale organisée par Attac et Médiapart : quels remèdes à la crise démocratique ?



DEBTOCRACY (Economiques)

De Aris Hatzistefanou et Katerina Kitidi
jeudi 8 décembre 2011 par anik

For the first time in Greece a documentary produced by the audience. "Debtocracy" seeks the causes of the debt crisis and proposes solutions, hidden by the government and the dominant media.



Etre autonome matériellement pour être autonome politiquement (Economiques)

Extrait de Sortir de l’Economie n°3
dimanche 27 novembre 2011 par anik

Un groupe d’une petite dizaine de personnes s’est installé depuis deux ans sur le plateau de Millevaches,
à la ferme de Bellevue sur la commune de Faux la Montagne. Pratiquant une activité agricole pour leur
propre consommation, fabriquant du pain qu’ils échangent, ce groupe recherche un maximum
d’autonomie. Non pour s’enfermer sur lui-même, mais pour établir avec les autres des relations qui ne
passent pas par ces éléments sur lesquels nous n’avons guère de prise : l’Etat ou le marché.
L’expérimentation avance à petits pas.
A l’été 2006, le groupe de la ferme de Bellevue accueillait une partie de la conférence européenne de
l’ « Action Mondiale des Peuples », un réseau de résistance radicale au capitalisme. Le thème de la
rencontre tournait justement autour de cette question de l’autonomie. Avec un préalable clairement
exposé : « L’autonomie matérielle est une condition de l’autonomie politique ».
Explications par deux membres du groupe, Camille Madelain et Loïc Bielmann. Interview par INPS
(Informer pour nos semblables, journal d’information et de débat sur le plateau)



Faut-il sauver les banques, et à quel prix ? (Economiques)

par Frédéric Lordon
mardi 8 novembre 2011 par Pierre

Intervention de Frédéric Lordon à "Ce soir ou jamais" sur France 3, le 11 octobre 2011. Il revient sur un possible sauvetage des banques, et précise les conditions auxquelles il faudrait qu’ils se fasse. Dans l’urgence : nationalisation des banques en faillite, puis communalisation, en mettant en place un système bancaire et de crédit socialisé.



L’argent est-il devenu obsolète ? (Economiques)

par Anselm Jappe
mardi 1er novembre 2011 par anik

Médias et instances officielles nous y préparent : dans les prochains mois, voire semaines, une nouvelle crise financière mondiale va se déclencher, et elle sera pire qu’en 2008. On parle ouvertement des catastrophes et désastres. Mais qu’est-ce qui va arriver après ? Quelles seront nos vies après un écroulement des banques et des finances publiques à vaste échelle ? Actuellement, toutes les finances européennes et nord-américaines risquent de sombrer ensemble, sans sauveur possible.



La Chine à la rescousse de l’Europe… sous condition (Economiques)

par Martine Bulard
samedi 1er octobre 2011 par anik

En chinois, le mot « crise » s’écrit avec deux caractères : l’un symbolise le danger, l’autre l’opportunité (危机, wēijī). Sans négliger le premier, Pékin utilise le second, comme le rappelle Mme Xu Bei, économiste chez Natixis (lire Paul Taylor, « China has a big stake in E.U. Stability », New York Times, 19 septembre 2011). La spécialiste note par ailleurs que « l’intérêt de la Chine est d’avoir une zone euro stable avec la création d’euro-obligations. Mais est-ce que la Chine peut avoir un impact sur les décisions des pays de l’Union européenne ? J’en doute ». La remarque est judicieuse. Toutefois, il a suffi que des autorités chinoises parlent d’acheter de la dette souveraine européenne pour que les « marchés » se calment… au moins pour vingt-quatre heures.



Les dettes illégitimes : quand les banques font main basse sur les politiques publiques (Economiques)

De François Chesnais
jeudi 22 septembre 2011 par anik

Le 22 mars 2011, les salariés grecs ont fait grève et manifesté une nouvelle fois à Athènes contre la politique du gouvernement Papandréou. À la veille du sommet européen qui devait avaliser le « pacte de compétitivité et de convergence », dit « pacte pour l’euro », le gouvernement venait d’annoncer un nouveau train de mesures d’austérité et de libéralisation. Depuis le début de 2010, c’était la dixième fois environ que les travailleurs grecs manifestaient, mais la première fois qu’une des principales banderoles exigeait l’« annulation de la dette ». Interrogé par le correspondant du Monde, un manifestant a répondu : « Nous ne sommes pas responsables de ce qu’ont fait les précédents gouvernements. » Cela ne vaut pas seulement pour la Grèce, mais pour tous les peuples sommés d’assumer la charge de dettes publiques contractées dans des conditions échappant à leur contrôle, voire à leur connaissance. La dénonciation de la dette est une question politique majeure qui se pose pour beaucoup de pays, y compris la France. Elle intéresse celles et ceux qui combattent contre la régression sociale et l’injustice, pour une démocratie qui ne soit pas un simple paravent masquant la domination de l’oligarchie financière.



Une monnaie nationale complémentaire (Economiques)

D’après Philippe Derudder, André-Jacques Holbecq
lundi 27 juin 2011 par anik

Le système marchand actuel, totalement soumis à la dictature de la finance et du commerce, est confronté à des limites que sa seule logique empêche de dépasser.

L’unique réponse du système se trouve actuellement dans une croissance forte, cependant ses effets sur l’emploi sont non seulement anéantis par l’amélioration constante de la productivité, mais de plus incompatibles avec les exigences écologiques auxquelles l’humanité est confrontée. Face aux fléaux que sont la croissance du chômage, l’amplification des inégalités et les atteintes à l’environnement, il y a urgence ; mais comment orienter la croissance économique vers plus d’emplois, plus de justice sociale, et plus de "durabilité" ?



Les enjeux de la consommation engagée. Avant-propos. (Economiques)

par Ronan Le Velly
dimanche 22 mai 2011 par Pierre

Dans cet avant-propos à une sélection d’articles, l’auteur décrit trois faits qui témoignent du caractère complexe et paradoxal des phénomènes associés à la consommation engagé : 1) il est difficile de définir avec précision les limites de la consommation engagée, 2) les consommateurs ne sont pas forcément les acteurs cle de la consommation engagée, 3) la consommation engagée entretient des rapports ambigus avec la mondialisation libérale et la société de consommation.



Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 715766

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Dossiers, alternatives, politiques et réflexions  Suivre la vie du site Economiques   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.3 + AHUNTSIC

Creative Commons License