robin-woodard
Accueil > Dossiers, alternatives, politiques et réflexions > Écologiques > Écologiques

Écologiques

Articles de cette rubrique


Du poison dans l’eau du robinet (Écologiques)

mardi 18 mai 2010 par Pierre

Un documentaire de France 3 réalisé par Sophie Le Gall, diffusé lundi 17 mai 2010 à 20h35, produit par Ligne de Mire, avec la participation de France Télévisions.

C’est un danger invisible qui menace les foyers, une menace pour la santé des Français, des plus jeunes aux plus âgés. Les citoyens l’ignorent, l’eau potable qui coule de leurs robinets est souvent contaminée.

Munie d’une valise multimédia équipée d’éprouvettes, Sophie Le Gall, la réalisatrice de ce documentaire d’investigation a parcouru la France pour recueillir les preuves de la contamination et interpeller les autorités...



La guérilla jardinière (Écologiques)

de Richard Reynolds
mercredi 14 avril 2010 par Pierre

Et si nous investissions ces lieux incultes, laissés à l’abandon, ces tristes villes en béton, et si nous les faisions fleurir soudain ?



Leur écologie et la nôtre (Écologiques)

par André Gorz
lundi 12 avril 2010 par anik

L’écologie, c’est comme le suffrage universel et le repos du dimanche dans un premier temps, tous les bourgeois et tous les partisans de l’ordre vous disent que vous voulez leur ruine, le triomphe de l’anarchie et de l’obscurantisme. Puis, dans un deuxième temps, quand la force des choses et la pression populaire deviennent irrésistibles, on vous accorde ce qu’on vous refusait hier et, fondamentalement rien ne change.



Ça y est les WATER sont CLOSED (Écologiques)

NOUS SOMMES PASSÉS AUX TOILETTES SÈCHES.
mardi 30 mars 2010 par Kalach

Notre démarche est venue de deux principaux constats. Tout d’abord l’utilisation de l’eau potable pour l’évacuation des matières fécales est une aberration quand la majorité de la population mondiale souffre du manque d’eau. De plus sur notre commune, l’eau est distribuée par une compagnie privée, qui ayant le monopole, pratique des tarifs assez élevés. Deuxième raison : le retraitement des eaux usées est rendu très difficile donc couteux à cause des eaux vannes (les toilettes),



Révélations d’une source interne à EDF : l’EPR risque l’accident nucléaire ! (Nucléaire)

De Réseau Sortir du Nucléaire
mardi 9 mars 2010 par anik

Le Réseau « Sortir du nucléaire » révèle des documents confidentiels, divulgués par une source anonyme interne à EDF. Ces documents démontrent que la conception de l’EPR implique un sérieux risque d’accident majeur – risque pris en conscience par EDF pour des raisons de calcul économique. Potentiellement sujet à un emballement dont les conséquences seraient incontrôlables, l’EPR s’avère donc extrêmement dangereux.



Le ministère de l’écologie aide les industriels à empoisonner les jardins (Écologiques)

De Claude-Marie Vadrot
dimanche 7 mars 2010 par anik

Le ministère de l’écologie et autres lieux découverts à marée basse, a entrepris de s’acoquiner avec les industriels des pesticides et des engrais chimiques qui digèrent mal les (faux, mais on ne sait jamais) engagements (réduire de 50 % d’ici 10 ans, si possible, l’usage des pesticides...) du Grenelle de l’Environnement en assurant la préparation et la promotion d’un « Accord-cadre relatif à l’usage des pesticides par les jardiniers amateurs ».



Au sujet de la décroissance (Écologiques)

par Anselm Jappe
jeudi 4 mars 2010 par anik

Le discours de la “décroissance” est une des rares propositions théoriques quelque peu nouvelles apparues dans les dernières décennies. La partie du public qui est actuellement sensible au discours de la “décroissance” est encore assez restreinte. Cependant, cette partie est incontestablement en augmentation. Cela traduit une prise de conscience effective face aux développements les plus importants des dernières décennies : surtout l’évidence que le développement du capitalisme nous entraîne vers une catastrophe écologique, et que ce n’est pas quelques filtres en plus, ou des voitures un peu moins polluantes, qui résoudront le problème. Il se diffuse une méfiance à l’égard de l’idée même qu’une croissance économique perpétuelle soit toujours désirable, et, en même temps, une insatisfaction vers les critiques du capitalisme qui lui reprochent essentiellement la distribution injuste de ses fruits, ou seulement ses “excès”, comme les guerres et les violations des « droits humains ». L’attention pour le concept de décroissance traduit l’impression grandissante que c’est toute la direction du voyage entreprise par notre société qui est mauvaise, au moins depuis quelques décennies, et que nous sommes face à une « crise de civilisation », avec toutes ses valeurs, aussi au niveau de la vie quotidienne (culte de la consommation, de la vitesse, de la technologie, etc). Nous sommes entrés dans une crise qui est économique, écologique et énergétique en même temps, et la décroissance prend en considération tous ces facteurs, dans leur interaction, au lieu de vouloir “relancer la croissance” avec des “technologies vertes”, comme le fait une partie de l’écologisme, ou de proposer une simple gestion différente de la société industrielle, comme le fait une partie des critiques issues du marxisme.



PESTICIDES : la condamnation de Monsanto pour publicité mensongère confirmée en cassation. (Écologiques)

De France Nature et Environnement
samedi 30 janvier 2010 par anik

Par un arrêt du 6 octobre 2009, la Cour de cassation a donné le mot de fin au premier épisode de l’homérique combat d’Eau & Rivières de Bretagne et des associations de consommateurs pour faire condamner Monsanto.



Le département du Gers a le droit de se dire opposé aux OGM (Écologiques)

De France Nature et Environnement
dimanche 10 janvier 2010 par anik

Le Conseil d’État, dans un arrêt du 30 décembre 2009, a en effet validé la délibération du Conseil général du Gers du 11 juin 2004 dans laquelle il exprimait son opposition aux essais et cultures en plein champ d’OGM dans le département.



Les Caniculs-bénis : une nouvelle hystérie religieuse au service de l’Ordre Mondial ? (Écologiques)

De Dominique Guillet
mardi 5 janvier 2010 par anik

Je l’avoue, j’y ai cru (un peu) au réchauffement climatique anthropique en me disant, sans y réfléchir beaucoup plus, ce que se disent beaucoup d’écologistes : lutter contre le CO2, de toutes façons, revient à remettre en question les fondements de la société occidentale mortifère et les méfaits de la globalisation. D’autre part, les ONGs institutionnelles de la contestation en avaient fait un de leurs chevaux de bataille ; ce que se disent beaucoup de jeunes militants, sans plus y réfléchir. Roulez Jeunesse, à l’assaut de la pétrochimie ! Les premiers doutes métaphysiques commencèrent à m’empoigner lorsque je découvris, au Salon de l’Agriculture-Voiture de février 2007, l’arnaque des “bio-carburants”, que j’appelai à l’époque des “nécro-carburants” [01] (en m’inspirant, il est vrai, de Jean-Pierre Berlan [02], grand expert du débusquage des arnaques sémantiques). Les multinationales du sucre, de la pétrochimie et des constructeurs d’automobiles, la bouche en coeur, chantaient l’hymne des agro-carburants qui allaient participer à la lutte contre le réchauffement climatique, et sauver la planète, (sans compétition, promis-juré, avec la production alimentaire)... de concert avec un grand nombre d’écologistes. Quelques mois plus tard, c’était l’annonce du Grenelle de l’Environnement dans les bas-fonds, puants d’hypocrisie et de mensonge, duquel, se vautrèrent les institutionnels de la contestation : WWF, Greenpeace, Amis de la Terre et autres ONGs membres de l’Alliance pour la Planète. Une Alliance plus que molle, faut-il le préciser ? [03]



Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 820292

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Dossiers, alternatives, politiques et réflexions  Suivre la vie du site Écologiques   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.7 + AHUNTSIC

Creative Commons License