robin-woodard
Accueil > Monde > Amériques > Amérique Latine > Haïti > Haïti

Haïti

Articles de cette rubrique


Haïti, le néolibéralisme et les Etats-Unis (Haïti)

par Kali Akuno
jeudi 15 juillet 2010 par Pierre

Critique à l’égard du rôle des États-Unis et de leur présence continue à Haïti dans le sillage du tremblement de terre qui a secoué le pays, Kali Akuno met en évidence les dangers que représente le terme prétendument neutre d’« intervention humanitaire » et en appelle à la solidarité avec le peuple haïtien face à la « militarisation de l’aide humanitaire et de l’effort de reconstruction ». Son analyse fait ressortir le fait que l’aide humanitaire est transformée « en une arme de contrôle social et politique », avec un contrôle sur qui reçoit quoi, quand et où. Les possibilités de mobilisation et de contestation des mouvements sociaux sont ainsi contrôlés.



Des paysans haïtiens prêts à brûler des semences hybrides de Monsanto (Haïti)

par Beverly Bell
mercredi 7 juillet 2010 par Pierre

« Un nouveau tremblement de terre » : c’est comme cela que Chavannes Jean-Baptiste, agriculteur et leader du Mouvement Paysan Papaye (Mouvman Peyizan Papay- MPP), a accueilli la nouvelle selon laquelle Monsanto va donner 60 000 sacs (soit 475 tonnes) de semences hybrides de maïs et de légumes dont certaines sont traitées avec des pesticides fortement toxiques. Le MPP s’est engagé à brûler les semences de Monsanto et a appelé à une marche de protestation contre la présence des multinationales à Haïti le 4 juin 2010, pour la journée mondiale de l’environnement.



Haïti : Monsanto et le "Projet Winner" (Haïti)

par Thalles Gomes
mardi 25 mai 2010 par anik

Les médias ne parlant plus d’Haïti on se dit que tout s’est bien fini, que la solidarité internationale a permis de faire sortir le petit pays de la crise qu’il a subit en janvier dernier.

Et bien non, en fait tout commence, même si le pays tente de se réorganiser et que la vie reprend doucement son cours Haïti n’en a absolument pas fini avec les crises. Tout au contraire, comme annoncé précédemment les vautours multinationales se sont jetés dessus avec l’avidité des investisseurs découvrant de nouveaux marchés.

L’article de Thalles Gomes traite ici spécifiquement de l’action de Monsanto soutenue par l’USAID, UPS et la Kuehne+Nage qui au sein du Projet Winner (tout un programme) sont entrain de vassaliser entièrement l’agriculture haïtienne à leurs produits.

Moins visible, mais qui causera au final beaucoup plus de dégâts et fort possiblement des dégâts irréversibles cette invasion économique d’Haïti est la digne héritière des agressions coloniales opérées depuis près de 206 ans par les États-unis et la France contre Haïti.



Haïti : au-delà des effets d’annonce (Haïti)

par Sophie Perchellet, Éric Toussaint
jeudi 21 janvier 2010 par anik

L’une des plus grandes opérations d’aide de l’histoire risque fort de ressembler à celle de l’après tsunami de 2004 sauf si un modèle de reconstruction radicalement différent est adopté. Haïti a été partiellement détruit suite à un violent séisme de magnitude 7. Chacun y va de sa larme et les médias, en nous abreuvant d’images apocalyptiques, relayent les annonces d’aides financières que les généreux Etats vont apporter. On entend qu’il faut reconstruire Haïti, ce pays où la pauvreté et « la malédiction » s’abattent. Aujourd’hui donc, on s’intéresse à Haïti. Les commentaires ne vont pas au-delà du terrible tremblement de terre. On nous rappelle précipitamment que c’est l’un des pays les plus pauvres de la planète mais sans nous en expliquer les causes. On nous laisse croire que la pauvreté est venue comme ça, que c’est un fait irrémédiable : « c’est la malédiction qui frappe ».



Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 608259

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Monde  Suivre la vie du site Amériques  Suivre la vie du site Amérique Latine  Suivre la vie du site Haïti   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.21 + AHUNTSIC

Creative Commons License