robin-woodard
Accueil > Monde > Afrique > Afrique

Afrique

Articles de cette rubrique


Wangari Maathai, « La femme qui plantait des arbres » (Kenya)

mardi 27 septembre 2011 par anik

« Avant la colonisation, les communautés africaines tiraient de la nature leur inspiration, leur nourriture, leur sens de la beauté et leur spiritualité. Leur mode de vie durable et de qualité se passait de sel, de savon, de matières grasses, d’épices, de sodas, d’une consommation quotidienne de viande et d’autres « biens » qui ont accompagné l’apparition des « maladies des riches » W.M



Derrière l’attaque contre la Libye : les stratégies de la guerre économique (Libye)

par Manlio Dinucci
vendredi 13 mai 2011 par Pierre

L’agression occidentale contre la Libye n’a pas eu pour but de s’emparer du pétrole local que des compagnies occidentales avaient déjà été autorisées à exploiter depuis la normalisation des relations diplomatiques. Il ne s’agit donc pas d’une guerre de ressources. Par contre, relate Manlio Dinucci, cette guerre, la reconnaissance précipitée par la France du Conseil national de transition (10 mars) et le sommet de Londres (30 mars), ont permis aux multinationales occidentales de modifier les termes de leurs contrats et de ne plus payer que des droits d’exploitation symboliques. De ce point de vue, il s’agit donc d’une guerre coloniale classique.



La rapine financière du siècle : l’appropriation des fonds souverains libyens (Libye)

par Manlio Dinucci
lundi 25 avril 2011 par anik

L’objectif de la guerre en Libye n’est pas seulement le pétrole, dont les réserves (estimées à 60 milliards de barils) sont les plus grosses d’Afrique et les coûts d’extraction parmi les plus bas du monde, ni le gaz naturel dont les réserves sont estimées à environ 1.500 milliards de m3. Dans le viseur des « volontaires » de l’opération « Protecteur unifié » il y a aussi les fonds souverains, les capitaux que l’Etat libyen a investi à l’étranger.



Le printemps arabe dans le brouillard de la guerre (Afrique)

mardi 12 avril 2011 par Karim Lakjaa

Les pays arabes connaissent une vague aussi puissante que celle qui a ravagé le Japon. Il y a
désormais un avant et un après printemps arabe, comme ce mouvement de protestations
populaires a été qualifié. Espérons qu’il ne finira pas comme le printemps de Prague qui a été
interrompu par une intervention militaire.



Egypte, Tunisie : "Enfin libres... de bronzer" (Afrique)

par Bernard Duterme
samedi 9 avril 2011 par Pierre

De part en part, la question touristique aura imprégné nos perceptions des révolutions sociales et politiques à l’œuvre en Tunisie et en Égypte cet hiver. Et pour cause : ces deux « pays proches » figurent bien au top des destinations vacancières des touristes européens et nos « migrants de plaisance » constituent bien l’une des principales sources de revenus de ces deux « contrées paradisiaques ». Du coup, c’est sans trop de gêne que la couverture journalistique des deux soulèvements populaires aura autant focalisé sur le sujet « tourisme », pour concurrencer, voire dépasser à certains moments clés, les reportages consacrés à ce qui se jouait de fondamental et d’historique dans les rues arabes, à force d’immolations, de manifestations, de répression, de nouveaux débordements et de libération.



Guerre en Libye : la « furia » française (Libye)

par Philippe Leymarie
samedi 19 mars 2011 par anik

Frappes ciblées, zone d’exclusion aérienne, et — tant qu’on y est — se payer enfin la tête de Kadhafi… La France, revenue des petites compromissions et des grands aveuglements de ce début d’année sur la portée du « réveil arabe », tient enfin sa « grande cause » de salubrité publique, retrouve ses antiennes sur les droits humains, peut mettre en musique l’ingérence à la mode Kouchner. Et peu importe la lettre des résolutions, pourvu qu’on ait l’ivresse…



Zones d’exclusion aérienne de l’Irak à la Libye... (Libye)

mercredi 9 mars 2011 par Karim Lakjaa

Avec une intervention armée étrangère en Libye, la révolution en cours prendrait un autre visage.

Une telle action ne relève pourtant pas du fantasme. Par le passé, les Etats-Unis bombardèrent Tripoli en 1986 au motif du soutien apporté par le régime au terrorisme international. Une trentaine d’appareils auxquels la France refusa le survol de son territoire prirent part à l’opération qui fit des dizaines de victimes civiles, dont la fille adoptive de Kadhafi.

Aujourd’hui, alors qu’à son tour, il utilise les bombardements contre les civils, divers scenarii sont échafaudés de toutes parts.



Où va l’Égypte ? Où va le monde arabe ? (Egypte)

par Mohamed Hassan et Grégoire Lalieu et Michel Collon
vendredi 18 février 2011 par anik

Après la Tunisie, l’Egypte ! Sous la pression du peuple, le président Hosni Moubarak, accroché au pouvoir depuis trente ans, a finalement quitté son poste. Quels sont les enjeux de la révolution égyptienne ? Quel impact pour les Etats-Unis et Israël ? La chute du raïs va-t-elle favoriser la montée de l’islamisme comme le craignent la plupart des médias occidentaux ? Mohamed Hassan répond à ces questions.



De la Tunisie à l’Egypte, un air de liberté : Le monde arabe se révolte (Afrique)

par Alain Gresh
mardi 1er février 2011 par anik

La tension est à son comble en Egypte, où le président Hosni Moubarak a décrété vendredi soir le couvre-feu. Le président de la commission des affaires étrangères de l’Assemblée, membre du Parti national démocrate (PND) au pouvoir, a appelé le président Hosni Moubarak à « des réformes sans précédent » pour éviter une « révolution ». M. Mostapha Al-Fekki, dans des déclarations faites à la chaîne Al-Jazira, le 28 janvier, a ajouté : « L’option sécuritaire seule n’est pas suffisante et le président est le seul à même de faire cesser ces événements. » Des informations font état de fraternisation entre des policiers et des manifestants. Ces premières fissures annoncent-elle des craquements plus importants ? Que fera l’armée, le pilier du pouvoir ?



South Africa: Curing lesbianism with rape? (Afrique du sud)

A petition started by: Luleki Sizwe
Monday 3 January 2011 by anik

Several weeks ago, survivors of "corrective rape" — a heinous practice in South Africa where lesbians are raped under the guise of "curing" them — started a petition on Change.org to ask the Minister of Justice to declare corrective rape a hate crime.

It has since become the largest-ever petition on Change.org, and the Chief of Staff at the Ministry of Justice has repeatedly contacted us to complain that they are overwhelmed with the messages coming from every part of South Africa and every corner of the globe. But the minister still refuses to meet with the activists who started the campaign — Ndumi Funda and the women of the non-profit Lulekisizwe.



Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 621546

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Monde  Suivre la vie du site Afrique   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.21 + AHUNTSIC

Creative Commons License