robin-woodard

Entre nous, rebâtir nos communautés

Maria Nozick, éditions Ecosociété
mardi 19 janvier 2010 par anik

Le but de cet ouvrage est d’examiner chacun des points de pression à l’origine de la crise que traversent actuellement nos collectivités et de voir comment nous pouvons nous y attaquer par des actions communautaires, en gardant toujours à l’esprit le tableau d’ensemble de leur inter-relations. La reconquête de la communauté demeure l’objectif principal.

Voici quelques aperçus d’un ouvrage très riche...

Des valeurs féminines pour une planète de villages

Quelques “valeurs féminines”, revenues dans la culture occidentale sous l’influence des mouvements de femmes depuis 30-40 ans

- la coopération, l’empathie (lié à une vision du monde non hiérarchique, relationnelle)
- l’accent mis sur le cheminement plutôt que sur les résultats (cohérence entre fins et moyens)
- la conviction que la transformation de la société commence par la transformation de soi
- la valorisation de l’intuition, de la subjectivité, de la créativité et de la spontanéité.

Les citations sont extraites du livre.

Ces valeurs féminines constituent la base d’une autre conception de la société qui influence notre façon de travailler, d’organiser et de prendre des décisions : structures et processus plus petits et personnels, esprit de coopération au travail, prises de décision par consensus et appui sur les ressources communautaires et l’économie informelle.

C’est à dire un fondement pour ériger des communautés humaines viables.

Il est temps de sortir du “village planétaire” pour reconstruire une “planète de villages”, c’est-à-dire de communautés humaines organisées localement :
- des communautés qui tendent à l’autosuffisance
- des communautés qu’il vaille la peine de préserver (un terroir et une culture locale porteuse de sens)

Quelques facteurs de la crise de nos communautés locales :
- le déclin économique (chômage, disparition d’activités)
- la dégradation de l’environnement
- la perte du pouvoir local en faveur d’institutions lointaines, incontrôlables
- la dégradation sociale et la négligence des besoins humains élémentaires
- l’érosion de l’identité locale et de la diversité culturelle

L’auteur donne quelques exemples montrant que les tentatives de résoudre ces problèmes séparément sont sources de nouveaux problèmes (par ex. créer des emplois en attirant des multinationales ou des activités polluantes sur son territoire).

Le but de cet ouvrage est d’examiner chacun des points de pression à l’origine de la crise que traversent actuellement nos collectivités et de voir comment nous pouvons nous y attaquer par des actions communautaires, en gardant toujours à l’esprit le tableau d’ensemble de leur inter-relations. La reconquête de la communauté demeure l’objectif principal.

- Tendre à l’auto-suffisance
- S’harmoniser avec la nature
- La communauté aux commandes
- Répondre aux besoins de chacun
- Bâtir une culture communautaire

Ces cinq thèmes forment un tout et fournissent un cadre général qui permet de relier les milliers d’actions communautaires isolées (souvent entreprises en réaction à une crise) à une vision à long terme réfléchie et cohérente de l’édification de communautés viables.

Dans ce livre, les exemples sont pris en priorité dans le contexte urbain, en Amérique du Nord, puisque c’est là qu’y vivent 80 % de ses habitants. L’auteure a à coeur de briser le silence des médias autour de nombreuses initiatives concrètes, de taille modeste, mais qui fonctionnent.

Revalorisation du pouvoir local

Extraits du Chapitre 3 :

- Pour sortir du pouvoir sur autrui (liens de domination, hiérarchie de commandement), il faut développer le pouvoir avec autrui, qui naît d’une action commune et de la poursuite d’un objectif commun.

- Cette deuxième sorte de pouvoir est sous-tendue par un pouvoir personnel (intérieur) : il réside en chacun de nous et se manifeste par la conscience de soi et la capacité d’agir en son propre nom.

- Il n’est pas facile de les faire émerger dans la société actuelle ; en intériorisant la domination, nous perdons l’estime de soi et la confiance en la capacité d’améliorer notre sort, indivuellement et collectivement.

- Cela passe en premier par la connaissance de soi : elle émerge rarement dans l’isolement mais plutôt dans un processus interactif d’identification avec les autres dans un combat commun. Le miroir que nous renvoient les autres permet de retrouver en nous nos ressources. Les groupes d’entraide très efficaces inspirés du modèle des Alcooliques Anonymes illustrent ce processus.

L’auteure raconte l’histoire étonnante d’une communauté autochtone en déliquescence, avec 100% d’alcoolisme, qui s’est revitalisée en quelques années sous l’impulsion d’une femme. Elle a retrouvé son pouvoir personnel et a ainsi pu arrêter de boire, puis elle a aidé d’autres à le faire aussi, et ils ont ainsi recréé un pouvoir collectif qui a redonné vie à leur communauté.

Le principe de base pour déclencher ce cercle vertueux, c’est d’aider les autres à réaliser leurs buts : c’est le meilleur moyen de s’aider soi-même, d’augmenter son pouvoir personnel. Par exemple, quand un des membres de la communauté accepte d’aller en cure de désintoxication, les autres retapent et repeignent sa maison, pour lui permettre de commencer une nouvelle vie à son retour.

Remarque : L’auteure est canadienne. Dans ce contexte, le terme “communautés” a un sens plus large que les seuls groupes de vie communautaire. Il correspond à l’usage du mot anglais “communities”, qui désigne des collectivités humaines en général. Par exemple, l’équivalent des AMAP en pays anglo-saxon est appelé “Community Supported Agriculture” (agriculture soutenue par la communauté).

Marcia Nozick, Les éditions écosociété, C.P. 32052, succursales Les Atriums, Montréal (Québec), H2L 4Y5, traduit de l’anglais par Françoise Forest,
(Titre original : No Place Like Home : Building Sustainable Communities. Ottawa, Canadian Council on Social Development, 1992), 1995(V.F.),
I.S.B.N. 2-921561-04-2


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 261 / 602839

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Dossiers, alternatives, politiques et réflexions  Suivre la vie du site Sociologiques   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.21 + AHUNTSIC

Creative Commons License