robin-woodard

FCO : La Confédération paysanne défend les éleveurs qui refusent l’obligation de vacciner

vendredi 17 avril 2009 par anik

* Sachant que la bonne santé animale est le premier souci de l’éleveur,
* Dans la mesure où cette maladie n’est pas contagieuse, ni transmissible à l’homme, mais transmise par une mouche endémique
* Considérant que l’éradication de la FCO est illusoire,
* Sachant que des protocoles alternatifs peuvent être mis en place pour augmenter l’immunité des animaux vis-à-vis de la FCO
* Vu que les vaccins rendent impossible la sélection de la résistance à la maladie
* Compte tenu du coût exorbitant de la campagne de vaccination
* Face à la multiplication des sérotypes présents,

La Confédération paysanne demande avec les collectifs

* La levée immédiate de l’obligation de vaccination
* L’arrêt immédiat du programme de désinsectisation (les produits de synthèse utilisés pour la désinsectisation des moucherons ne sont pas efficaces et tuent massivement les abeilles, mettent en danger la santé des éleveurs, des employés d’abattoir et contaminent la viande des animaux qui partent en abattoir)
* L’indemnisation des pertes dues à la vaccination et à la désinsectisation.
* Des aides financières publiques pour accompagner ceux, qui ont besoin des médicaments, du suivi et des formations par des vétérinaires praticiens et chercheurs pour passer la période d’adaptation de leur troupeau aux virus
* Des aides pour les analyses sérologiques au moment de la prophylaxie, au moins équivalentes à celles octroyées pour la vaccination,
* Une reconnaissance des pratiques alternatives, qui encouragent l’immunité naturelle.

En savoir plus :

* Télécharger le texte Plate-forme de la Coordination Nationale des Collectifs FCO contre l’obligation de vacciner

* Visiter le site de la Plate-forme de la coordination
nationale des collectifs FCO contre l’obligation de vacciner : http://www.collectif.org

Liste et analyse des sanctions pouvant frapper les éleveurs n’ayant pas vacciné leur troupeau au 30 avril 2009


Les collectifs FCO
regroupent les éleveurs de bovins, d’ovins et caprins qui s’opposent à la vaccination obligatoire de leur troupeau.

En effet, la fièvre catarrhale ovine n’est pas contagieuse entre animaux (contrairement à ce que laisse croire son classement en tant que maladie réputée légalement contagieuse). De plus, elle ne présente pas de risques en terme de santé humaine.

Les éleveurs des collectifs contestent la réponse que les autorités françaises ont imposé du fait de ce classement inadéquat - à savoir : la vaccination obligatoire des troupeaux et la désinsectisation.

Pour les éleveurs, cette réponse n’est ni adaptée, ni légitime. De plus, la fièvre catarrhale est devenue endémique en Europe.

C’est pourquoi, les éleveurs de tous types de ruminants, bio et non-bio, désireux de garder leur responsabilité quand aux façons de traiter cette maladie (méthodes alternatives, immunité naturelle...) se sont organisés pour défendre leur vision.

Plus de 70 collectifs existent et d’autres sont en train de se monter. Plus de 3000 éleveurs se sont déclarés comme refusant la vaccination.

Les collectifs - regroupés au sein d’une coordination nationale - ont rédigé une plate-forme commune de revendications "Pourquoi nous contestons l’obligation de vacciner nos cheptels et revendiquons la possibilité d’exercer notre responsabilité d’éleveur sur la santé de nos animaux." et se sont mobilisés le 26 mars 2009 dans toute la France.


forum

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 470 / 608259

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Monde  Suivre la vie du site Europe  Suivre la vie du site France   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.21 + AHUNTSIC

Creative Commons License