robin-woodard

Dépenser ce qu’on n’a pas gagné.

Lu sur le blog ça dérange
dimanche 16 novembre 2008 par anik

J’ai eu l’occasion dans ce blog de démontrer plusieurs fois que remplacer un fonctionnaire sur deux n’allait rien économiser au budget de l’Etat. Je rappelle la logique. Si vous remplacez deux fonctionnaires payés 2000 euros/mois par un seul fonctionnaire jeune et frais émoulu de ses études payé 1000 euros par mois seulement, au lieu des 4000 euros/mois que vous coutent vos deux fonctionnaires vous devrez payer deux retraites à 1500 euros/mois(75pct) soit 3000 euros plus les 1000 euros de nouvel embauché. Au total, ca fait dans les deux cas 4000 euros/mois.

Notre Président durant la campagne présidentielle, s’était engagé à réhabiliter les salaires des fonctionnaires à partir des économies faites par le non remplacement d’un fonctionnaire partant en retraite sur deux. Le calcul ci dessus montre déjà qu’à ce taux de remplacement la mesure ne rapporte rien au budget de l’Etat.Nicolas Sarkozy, même si sa formation d’avocat ne le prédispose pas au maniement des chiffres, le sait parfaitement, lui qui a été Ministre des Finances. Sinon ce serait péoccupant. Quand il a annoncé ultérieurement que finalement ce ne serait qu’un fonctionnaire sur trois partant en retraite qui ne serait pas remplacé, cela voulait dire que le budget salaire+retraites des fonctionnaires allait augmenter.

Le voiçi maintenant qu’il veut répartir des économies qu’il n’a pas faites et qui n’existeront pas pour financer la prime au mérite qu’il souhaite mettre en place dans le corps des fonctionnaires. Sur le fond c’est un initiative louable pour motiver les fonctionnaires.Le barème choisi prévoit que rémunération dite au mérite soit constituée à 60pct d’une partie fixe( sic)qui dependra de la fonction occupée et d’une partie effectivement variable pour les 40 pct restant en fonction de la réalisation d’objectifs fixé à l’avance avec son supérieur.

Pour une fois que l’Etat adoptera des méthodes qui ont fait leur preuves depuis une cinquantaine d’années dans le privé, nous ne nous en plaindrons pas. La difficulté residera à maîtriser l’enthousiasme naturel des "noteurs " quand on sait que dans le système actuel, tout le monde se retrouve noté entre 37.5 et 39 sur 40 ! Acceptons l’augure que cette fois-ci, la mise en oeuvre et le controle de l’eventail des notations puisse être bien fait, c’est à dire que la repartition des notations puisse se rapprocher de la courbe statistique dite " de Gauss" ou courbe en cloche.

Le problème reste que la mise en place de ce systeme de motivation n’est financé par aucune économie et que donc comme d’habitude nous allons accroitre les dépenses de notre Etat impécunieux.

A noter que nos brillants journalistes n’ont rien vu du tour de passe passe de notre Président. Il est vrai que ce sont eux aussi des brillants causeurs et apparemment de piètres pratiquants du calcul mental...

Posté par CaDerange


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 240 / 608613

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Monde  Suivre la vie du site Europe  Suivre la vie du site France   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.21 + AHUNTSIC

Creative Commons License