robin-woodard

Au moment du départ ; Bush se prendrait-il pour Néron ??

mardi 28 octobre 2008 par anik

Georges W. Bush est dans la ligne de départ, mais la multiplication des attaques guerrières unilatérales des USA dans différents pays signifierait-elle une volonté destructrice de mettre encore plus de pays en guerre ??

Géorgie, Pakistan, Syrie... qui seront les prochains ???

Depuis le mois de juillet dernier, on constate une augmentation importante de "créations" de conflits par l’administration Bush.

En effet, au Pakistan des soldats américains ont franchi la frontière du Pakistan et ont tiré des missiles tuant plusieurs dizaines de civils et cela à plusieurs reprises (voir les articles du Monde).
Voir aussi les articles du blog : Journal de guerre de Marc Lemaire

L’assassinat, le 27 décembre 2007, de l’ancien Premier ministre pakistanais Benazir Bhutto a précipité ce pays, et toute la région, dans une profonde instabilité. Il semble donc que tout est préparé pour élargir la guerre faite en Afghanistan au Pakistan.

Mais aussi, dernièrement La Syrie signale une attaque héliportée américaine sur son territoire, des civils ont été tués (voir l’article sur le site de Bellaciao entre autres).
Ces soldats américains venaient directement de l’Irak.

Il nous faut également tenir compte du conflit entre la Géorgie et la Russie comme une action plus ou moins directement provoqué par les USA.
Lire l’article sur ce sujet :
"...Washington joue en fait potentiellement avec le feu nucléaire en escaladant la pression pour pousser la Georgie et l’Ukraine au sein de l’OTAN..." Cet article a été publié le 22 juillet, il explique comment la Géorgie est manipulée par Washington qui en fait vise Moscou.

Avant de partir, il semblerait donc qu’effectivement l’administration Bush souhaite propager les feux de guerres dans plusieurs directions et de façon totalement unilatérale et abusive sous le faux prétexte de lutte contre le terrorisme.

« La guerre au terrorisme ne peut être gagnée que par des initiatives économiques recréant les conditions d’une croissance mondiale partagée et en tarissant la source des provocations qui se trouve dans les allées du pouvoir anglo-américain et en particulier dans les officines de l’oligarchie financière installée à Londres »

Jacques Cheminade, 21 août 2008

Combien de temps vont-ils se permettre d’attaquer des pays et de porter leurs guerres sur des sols étrangers en violant à chaque fois les droits des pays sans que cela ne fasse réagir personne ??

Et pourtant la guerre contre le terrorisme ne peut pas se faire au travers de guerres "traditionnelles", c’est surtout une guerre des renseignements car il n’y a pas de peuples, ni de pays terroristes !

Et sur le territoire américain ?

Et on peut aller plus loin en se demandant quel but l’administration Bush poursuit en effectuant un déploiement militaire important à l’intérieur même des usa ??

Après les multiples pertes des libertés des citoyens par le "Patriot Act" que Bush et son administration ont imposé suite au 9/11, serait-ce un pas de plus pour controler au plus près la population américaine qui commence à sérieusement se mobiliser ?

Aujourd’hui (21 octobre 2008), l’American Civil Liberties Union (ACLU) a demandé de l’information au gouvernement à propos des rapports qu’une unité militaire active a été déployée à l’intérieur de U.S. pour aider avec "l’agitation sociale" et le "contrôle de foule" – choses qui traditionnellement était géré par les autorités civiles. D’après une demande d’accès à l’information de l’ACLU déposé aujourd’hui, ce déploiement compromet la séparation de longue date entre le gouvernement civil et militaire, et le public a un droit de savoir où et pourquoi l’unité a été déployée.

Jonathan Hafetz, "staff attorney" avec le ACLU National Security Project a dit, « Le déploiement militaires à l’intérieur des frontières des États-Unis soulève des questions critiques qui doivent être répondues ». « Quelle est la mission de l’unité ? Quelles fonctions remplira-t-elle ? Et pourquoi était-il nécessaire de déployer l’unité plutôt que de compter sur les agences et le personnel civil et la garde nationale ? Étant donné l’importance des enjeux, il est impératif que le peuple américain sache la vérité au sujet de cette intrusion nouvelle et sans précédent des militaires dans les affaires domestiques. »

D’après un rapport de l’Army Times, l’armée à récemment déployé une unité militaire active à l’intérieur des États-Unis, sous Northern Command, qui a été établi en 2002 pour assister les efforts fédéraux de défense nationale et coordonner le support défense des autorités civiles. Ce déploiement marque la première fois qu’une unité active a obtenu une tâche consacrée au Nothern Command.

Mike German, ACLU national security policy counsel et ancien agent du FBI a dit, "Ceci est un départ radical de la séparation entre l’application civil de la loi et l’autorité militaire, et pourrait, possiblement représenter une violation de la loi". "Nos Pères Fondateurs comprenaient la menace que pourrait poser une armé aux libertés Américaines. Alors que les générations futures ont reconnu la nécessité d’une force militaire forte pour se défendre contre de plus en plus de menaces extérieurs, ils ont également adopté des protections statutaires pour veiller à ce que l’armée ne puisse pas se retourner contre le peuple américain. L’érosion de ces mesures de protection devraient inquiéter tous les Américains. "

(voir l’article complet sur Bellaciao.)

Il faudra aussi suivre assidûment les prochaines élections entre le va-t-en guerre de MC Cain et Barack Obama (pour qui on annonce déjà des tentatives de meurtres et la médiatisation renouvelée du KKK)
Lors des dernières élections, on avait déjà parlé d’une amérique coupé en deux, quelles ruptures cette nouvelle élection va-t-elle ouvrir ou approfondir ??

Et la crise financière.... pourquoi maintenant alors qu’elle était attendue depuis plusieurs années ?

Le marché est fortement manipulé. La force motrice derrière la crise se situe dans les opérations spéculatives. Le système de « régulation privé » sert les intérêts des spéculateurs.

Alors que la plupart des individus investisseurs enregistrent des pertes lorsque le marché s’effondre, les spéculateurs institutionnels gagnent de l’argent lorsque se produit un effondrement financier.

En fait, le déclenchement d’un effondrement du marché peut s’avérer une entreprise très rentable. Il y a des indices que les régulateurs de la Security Exchange Commission (SEC) [NDT : L’équivalent étasunien à l’Autorité des marchés financiers] ont créé un environnement qui soutient les transactions spéculatives.

Il existe plusieurs instruments, dont les contrats à terme, les options, les fonds indiciels, les produits dérivés, etc. qui sont utilisés pour faire de l’argent lorsque la bourse s’écroule.

Plus elle chute, plus les gains sont importants.

Ceux qui la font chuter sont également ceux qui spéculent sur son déclin.
Lire la suite de l’article : Qui est derrière la crise financière ? Par Michel Chossudovsky

Il y a vraiment de quoi se poser des questions et de s’attendre à de plus en plus de rebondissements.

Steward et Oliver du dailyshow auraient-ils raisons malgré tout quand ils disent à la fin de l’émission satirique :

When Stewart asked why Bush would possibly want this, Oliver explained that it was a matter of "legacy. ... We all know he’ll never be ranked as the best president. But he could still, if he works hard enough ..."

"Be the worst ?"

"The last"

Quand Steward demandait pourquoi Bush voudrait agir ainsi (référence au sujet qui démontrait que Bush ne serait satisfait que lorsque les enfants américains mangeraient les animaux tués sur les routes et devraient se battre pour les avoir) ; Oliver expliqua que c’était une question d’"héritage... nous savons tous qu’il ne sera pas parmi les meilleurs présidents. Mais il peut encore, s’il travaille suffisemment dur..."
"devenir le pire ?" suggère Steward
"non, le dernier !".

L’amérique brûlera-t-elle ???

that is the (a) question !


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 294 / 602839

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Monde  Suivre la vie du site Amériques  Suivre la vie du site Amérique du Nord  Suivre la vie du site U.S.A.   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.21 + AHUNTSIC

Creative Commons License