robin-woodard

Ecoféminisme

Par Vandana Shiva et Maria Mies
mardi 22 juillet 2008

Est-il possible de créer un nouvel internationalisme sous la bannière du féminisme et de l’écologie ?
La quête d’identité et de différence peut -elle être une plate-forme de résistance à la violence de la mondialisation de l’économie ?

Deux femmes, l’une venant du sud, l’autre du nord, confrontées aux mêmes questions fondamentales sur le sort des générations futures et de la survie de notre planète, se démarquent radicalement de la pensée unique.

Contrairement à la rhétorique de l’Organisation Mondiale du Commerce, elles affirment que ni les femmes ni l’environnement ne tirent avantage de l’expension économique capitaliste. Elles s’interrogent sur le concept d’émancipation et de liberté dans la cadre d’une planète limitée, en adoptant une perspective d’autosuffisance et de coopération qui s’inspire de l’expérience des femmes, mais avec un regard lucide sur les traditions culturelles.

On résume souvent l’écoféminisme, né des des mouvements féministes, pacifistes et écologiques, à un débat entre le spirituel et le politique. Mais Ecoféminisme aborde des domaines aussi variés que l’éthique scientifique, l’économie, les biotechnologies, la démographie, l’agriculture ou le commerce sexuel. Avec des exemples de résistance locale, cet ouvrage montre clairement ce qui unit les femmes et les hommes du monde entier, dans leurs luttes pour protèger leur environnement, leurs corps et leurs moyens d’existence.

Coll. Femmes et Changements, 190f, 368p L’harmattan


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 161 / 608613

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Monde  Suivre la vie du site Asie  Suivre la vie du site Asie du Sud  Suivre la vie du site Inde  Suivre la vie du site Vandana Shiva   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.21 + AHUNTSIC

Creative Commons License