robin-woodard

Municipalisation de l’eau et le sinel

vendredi 29 août 2008 par anik

Bravo à Mr Emmanuelli et le département des landes pour la municipalisation de l’eau, mais le fonctionnement du sinel est-il si clair que cela ??

Et oui, il faut savoir remercier et reconnaitre le travail et le combat de Mr Emmanuelli en ce qui concerne le dossier de l’eau dans les Landes.

Il est vrai que ma facture d’eau est correct maintenant, ce qu’elle n’était pas auparavant avec la Saur.
Donc un grand merci !

C’est donc le sinel qui gère l’eau maintenant.
Sinel = Syndicat intercommunal du nord est landais qui siège à La Bastide d’Armagnac 40240 sous la présidence de Monsieur Jean-Marc Boine.

Il y a cependant deux points qui m’interpellent :

1°) je vis comme encore beaucoup de personnes dans la région dans une maison isolée en milieu rural que je loue. Cela signifie que tout ce qui concerne l’assainissement, écoulement des eaux, fosses septiques, bac à graisses sont à ma charge pour tout ce qui concerne l’entretien. Et je croise constemment les doigts et je fais attention autant que faire se peut car les frais de nettoyage sont rapidement très importants.
Naturellement, il n’ y a absolument aucun raccordement aux systèmes d’assainissement communal.
Or depuis que le Sinel gère mes factures d’eau, une ligne s’est rajoutée à ma facture et je paie de l’assainissement et sa tva. Totlement incompréhensible !!

2°) Etant en fin de droit de droit de chomage je suis donc entrée dans la "grille" des précaires.
Le conseil général des landes, "gracieusement et généreusement", prend à sa charge les factures d’eau pour une valeur de 114 €uros par an.

Pour la première fois de ma vie donc, j’ai rencontré l’assistante sociale du secteur afin de remplir le dossier.
Tout s’est très bien passé, j’avais amené tous les justificatifs nécessaires.

Comme c’était ma toute première fois, je me sentais très concernée par le déroulement et en particulier sur le fait que la date d’échéance était fixée au 18 juillet.
L’assistante sociale m’a rassurée en me signalant qu’un courrier serait adressé au sinel.

J’ai donc téléphoné au sinel autour du 17 juillet pour m’assurer que tout allait bien et la secrétaire m’a confirmé qu’ils avaient bien reçu un courrier du conseil général leur informant de la prise en charge de cette facture d’eau.

Par la suite, j’ai moi-même reçu un courrier du conseil général m’anonçant l’attribution de la somme dite ; lettre datée du 17 juillet.

"Confiante", je me suis donc concentrée sur d’autres sujets.
Mais vers le 20 août, je reçois un courrier "vigoureux" daté du 7 août m’annonçant que sous réserve d’un paiement sous les 8 jours dès réception dudit courrier, le sinel viendrait me couper l’eau.

Et moi qui croyait vraiment que l’eau était un bien commun, et que le droit à l’eau était dans les droits de l’homme !!
Lors d’une fuite d’eau conséquente mais totalement indépendante de ma volonté, j’avais rencontré des difficultés de paiement avec la saur mais jamais une seule menace directe de coupure d’eau.
Les coupures d’énergies sont en général plutôt le dernier recours en cas de litiges ou de difficultés financières du client.

La brutalité du courrier très probablement "standard" m’a surprise et choquée d’autant plus que j’avais pris la peine de vérifier que le sinel avait bien reçu un courrier de prise en charge de cette facture par le conseil général bien avant le 7 août !!

J’ai donc immédiatement téléphoné et la secrétaire du sinel, m’a demandé de vérifier auprès du centre des impôts à Roquefort si le virement avait bien été effectué car son ordinateur était en panne. L’employée des impôts m’a confirmé que le virement avait été reçu exactement le 8 août. Je suppose que le temps de travail, les frais postaux et les frais de petit matériel bureautique sont très bas pour que ce courrier brutal soit envoyé le 20 août sans aucune vérification préalable avant envoi d’un courrier imprimé 13 jours plus tôt !.

Franchement, les entreprises privées, bien que très dures la plupart du temps se sont adaptées aux négociations en cas de difficultés financières de leurs clients.
Pour avoir travaillé moi même dans le privé en tant que secrétaire comptable j’ai défendu devant mes employeurs les négociations à l’amiable tout simplement parce qu’il vaut mieux une facture payée en plusieurs fois que pas de paiement du tout. Au début, leur réaction était de me dire que nous n’étions pas un service social, mais quand ils ont vu le peu d’impayés totalisés en fin d’exercise, ils m’ont totalement appuyée.

Je suis surprise que le sinel soit aussi radical et brutal dans ce genre de courrier.

C’est vraiment dommage, car d’une réalisation politique très positive, qui a demandé tant de combats je me retrouve aujourd’hui avec un "fournisseur" d’eau plus dur, plus violent et plus inhumain que tous les autres !!

Espérons que cela soit modifié rapidement car l’être humain peut vivre longtemps sans manger mais ne peut pas survivre sans boire


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 941 / 615070

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Local(s)  Suivre la vie du site Local Annick  Suivre la vie du site Infos pratiques   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.21 + AHUNTSIC

Creative Commons License