robin-woodard

Police et usage de la force

par Fabien Jobard
dimanche 3 octobre 2010 par Pierre

La police est l’une des institutions dépositaires du monopole de la violence physique légitime. Cette définition de la police, inspirée de celle de l’Etat livrée au début du XXe siècle par Max Weber, réunit depuis les années 1950 l’immense majorité des sociologues de la police, principalement sous l’influence de l’ethnométhodologue Egon Bittner. Elle a été fortement contestée par le Canadien Jean-Paul Brodeur et donné matière à de nombreux débats académiques dans les sciences sociales francophones, que nous ne pourrons restituer ici.

L’un des points centraux de cette définition est la notion de légitimité, de force légitime. En effet, si la
consubstantialité de la police et de la force ne soulève pas d’opposition, l’usage concret de la force
soulève quant à lui bien des contestations. Car la force policière se définit (à l’inverse de la force
militaire) en ce qu’elle doit être non seulement prévue par le droit, mais aussi acceptée par la
population. Le droit assoit généralement la légitimité de la force sur deux paramètres : la nature de la
situation (légitime défense de soi ou d’autrui, ou exécution d’un ordre légal) et la proportionnalité de
la réaction policière. La force qu’emploie la police (là encore à la différence de la force militaire) est
pensée comme une force défensive : c’est contre une menace ou une violence particulières que l’on
autorise son recours.

Force pensée comme protectrice des intérêts de la société et de la sécurité des personnes ou des
biens, la force policière entretient donc une relation intime avec l’opinion publique, dans la mesure où
c’est elle qui estime si la force fut concrètement employée de manière satisfaisante, appropriée, juste.
Cette intimité de la force et de l’opinion entraîne des problèmes redoutables.

- Source : HAL-SHS

Lire le pdf


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 313 / 614854

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Dossiers, alternatives, politiques et réflexions  Suivre la vie du site Sociologiques   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.21 + AHUNTSIC

Creative Commons License