robin-woodard

La résistance comme ressource politique dans l’après-guerre

par Marc Abélès
dimanche 18 juillet 2010 par Pierre

Les années de guerre ont créé sans nul doute un véritable séisme dans le paysage politique français. Après 1945, une grande partie de la classe politique était irrémédiablement déconsidérée. De la simple acceptation du régime de Vichy à la collaboration active avec l’ennemi, nombreux étaient ceux qui s’étaient compromis au point d’être à tout jamais exclus de la vie publique française. A la Libération un mot d’ordre prévalait : « reconstruire ! » Pour mener à bien l’entreprise, il fallait des hommes nouveaux.

Les dirigeants de la IIIe République dont la réputation avait surnagé aux années noires apparaissaient usés, vieillis. Leur image était ternie par les tergiversations et les renoncements qui avaient abouti à Munich, puis à la « drôle de guerre ». Dans ce contexte, il n’est guère étonnant que soit apparue, sur le devant de la scène et dans le sillage du général de Gaulle, une nouvelle génération d’hommes politiques qui pouvaient se prévaloir de leur action dans le combat contre l’occupant. De ces hommes politiques, les historiens de la IVe et de la Ve République ont bien marqué la place. Sans revenir ici sur les multiples études qu’on a consacrées à ce thème, on peut cependant tenter de restituer, au travers de parcours singuliers et significatifs, le rôle qu’a pu jouer la référence à la Résistance dans l’ après-guerre. On distinguera [...] deux cas de figure différents. Le premier est celui où la participation à « l’armée des ombres » a eu un impact direct sur l’ascension politique des individus. Le second fait intervenir, de manière plus diffuse, non la Résistance elle-même, mais la mémoire de la Résistance.

- Lire le pdf

.
- Source : HAL-SHS


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 266 / 612238

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Dossiers, alternatives, politiques et réflexions  Suivre la vie du site Politiques, philosophiques et syndicales   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.21 + AHUNTSIC

Creative Commons License