robin-woodard

Les installations de Monsanto bloquées

Lu sur Indymédia
lundi 17 mai 2010 par anik

Le blocus a lieu à l’ancienne « De Ruiter Seeds », racheté par Monsanto en 2008. Dans cette implantation, on trouve des laboratoires de recherche, des bureaux, des serres et une centrale de stockage des semences.

Au niveau mondial, l’entreprise Monsanto possède 23% du marché des semences. Au cours des 5 dernières années, l’entreprise a développé acheté 3 sociétés aux Pays-Bas qui travaillent dans les semences : De Ruiter Seeds, Western Seed et Seminis. Ainsi, Monsanto contrôle désormais le monde des semences potagères. En outre, Monsanto est leader de soja, du maïs, de la betterave sucrière et du coton génétiquement modifiés et ont une grande part de marché dans la vente de pesticides. « Les agriculteurs sont de plus en plus dépendants des grandes entreprises de semences, à cause des semences brevetées qui rendent la situation insoutenable », explique Flip Vonk, qui travaille dans une pépinière et présent dans l’action de blocage.

Monsanto est une entreprise chimique qui s’est développée grâce à la production de pesticides, des PCB et de l’agent Orange. [1] Après de nombreux scandales impliquant les produits chimiques, l’entreprise a trouvé une stratégie pour le marché de nouveaux : le développement et la commercialisation des cultures génétiquement modifiées brevetées. Ceux-ci sont cultivés en monoculture gigantesque, avec une utilisation excessive d’engrais et de pesticides. Monsanto représente un modèle de destruction de l’agriculture chimique.

Le système agricole actuel, basé sur l’importation et l’exportation massive, est totalement dépendante de l’utilisation de combustibles fossiles. L’agriculture chimique est responsable pour un quart à un tiers des émissions de gaz à effet de serre. Plus de 80% des cultures génétiquement modifiées cultivées résistent aux herbicides, le reste résiste aux insecticides. Cette méthode de production alimentaire est particulièrement nocive pour les humains, la nature et le climat. Les OGM ne résoudront pas le problème climatique.

La manipulation génétique est souvent présentée comme une solution au problème alimentaire. Mais cela fait 15 ans que l’on cultive les OGM et il n’y a jamais eu autant de personnes affamées. La culture OGM n’augmente pas les rendements. « Le problème alimentaire exige des solutions différentes. Nous devons sortir de l’agriculture chimique à grande échelle. Un changement radical est nécessaire vers la production alimentaire locale en équilibre avec la nature, sans pesticides et sans organismes génétiquement modifiés. Un monde sans Monsanto est déjà un pas dans la bonne direction", a déclaré Miranda de Boer de ’Destroy Monsanto’.

Les deux portes principales du site Monsanto sont fermées par le groupe d’action. Il ya des banderoles avec le message "Imagine, un monopole sur l’alimentation, l’agriculture toxique, Le monde selon Monsanto ..." pendu par le logo parodié de l’entreprise. En outre, le méga-concombre et la tomate -monstres de l’ingénierie de Monsanto- se promènent sur la pelouse. Les employés et les clients sont pris en charge par les activistes avec du café à l’arrivée et des explications.

Lieu de l’action : Leeuwenhoekweg 52, Bergschenhoek (juste au nord de Rotterdam)

Contact : verdelg-monsanto@riseup.ne

ARTICLE ORIGINAL EN NEERLANDAIS ET TIMELINE :

http://indymedia.nl/nl/2010/05/6735...

[1Voir le film "Le Monde selon Monsanto". .


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 256 / 596094

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Monde  Suivre la vie du site Europe  Suivre la vie du site Pays-Bas   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.21 + AHUNTSIC

Creative Commons License