robin-woodard

robin-woodard

Parce que nous ne sommes plus que des humains d’élevage, domestiqués.
Pour décomplexer nos réflexions, le politiquement incorrect, le plaisir et la bonne humeur sont nécessaires dans leur pluralité. Cet espace éditorial collectif multilingue sous Licence copyleft GNU GPL ne se veut ni détenteur de vérité(s) ni absent de contradictions, mais dans le partage des réflexions, des idées, des savoirs et des compétences. Produit sous SPIP.
Nom de domaine : Gandi.net ; hébergement gracieux : TuxFamily

hébergé librement chez tuxfamily.org

Articles les plus récents


Articles les plus récents


Soutien à la résistance du peuple grec contre la dictature des créanciers !

par CADTM international , CADTM France , CADTM Belgique , CADTM Suisse
jeudi 20 octobre 2011 par anik

Le nouveau plan d’austérité annoncé dimanche 2 mai est une véritable catastrophe pour la population grecque , les salariés du privé comme du public, les retraités et les privés d’emplois.
- Gel des salaires et des retraites de la fonction publique pendant 5 ans ;
- Suppression de l’équivalent de 2 mois de salaires pour les fonctionnaires ;
- Diminution de 8% de leurs indemnités déjà amputées de 12% par le précédent plan d’austérité du gouvernement dirigé par le PASOK ;
- Le taux principal de la TVA qui, après être passé de 19 à 21%, est porté à 23%, (les autres taux augmentent aussi (de 5 à 5.5% et de 10 à 11%))
- Les taxes sur le carburant, l’alcool et le tabac augmentent pour la 2 ème fois en 1 mois de 10%
- Les départs anticipés ( liés à la pénibilité du travail) sont interdits avant l’âge de 60 ans ;
- L’âge légal de départ à la retraite des femmes est porté de 60 à 65 ans d’ici 2013.
- Pour les hommes, l’âge légal dépendra de l’espérance de vie ;
- Il faudra 40 ans de travail (et non plus 37, hors études et chômage) pour avoir une retraite à taux plein ;
- Cette retraite sera calculée, non plus en fonction du dernier salaire mais selon le salaire moyen de la totalité des années travaillées (soit l’équivalent d’une baisse du montant net de la retraite de 45 à 60%°)
- L’Etat réduira ses dépenses de fonctionnement (santé, éducation) d’1, 5 milliards d’euros.
- Les investissements publics seront réduits aussi d’1,5 milliards d’€.
- Un nouveau salaire minimum pour les jeunes et les chômeurs longue durée est créé ( soit l’équivalent du CPE rejeté en France par la jeunesse et les syndicats))



Nous avons le Pouvoir. Le boycott : arme de reconstruction massive

par Christian Pélier
dimanche 9 octobre 2011 par anik

Contre les les empoisonneurs assassins, les sanguinaires exploiteurs, les criminelles entreprises.

Par le boycott nous avons le Pouvoir, si humbles soyons-nous, de les empêcher de continuer à nuire.

Sans notre argent et sans la moindre goutte de notre sang, ils ne sont plus rien et disparaissent tout simplement.



La Chine à la rescousse de l’Europe… sous condition

par Martine Bulard
samedi 1er octobre 2011 par anik

En chinois, le mot « crise » s’écrit avec deux caractères : l’un symbolise le danger, l’autre l’opportunité (危机, wēijī). Sans négliger le premier, Pékin utilise le second, comme le rappelle Mme Xu Bei, économiste chez Natixis (lire Paul Taylor, « China has a big stake in E.U. Stability », New York Times, 19 septembre 2011). La spécialiste note par ailleurs que « l’intérêt de la Chine est d’avoir une zone euro stable avec la création d’euro-obligations. Mais est-ce que la Chine peut avoir un impact sur les décisions des pays de l’Union européenne ? J’en doute ». La remarque est judicieuse. Toutefois, il a suffi que des autorités chinoises parlent d’acheter de la dette souveraine européenne pour que les « marchés » se calment… au moins pour vingt-quatre heures.



Autogestion : un outil contre les délocalisations et contre l’oligarchie gouvernante

Un petit rappel indispensable par les temps qui courent !
jeudi 29 septembre 2011 par anik

Au sens littéral, autogestion signifie gestion par soi-même. Ses postulats sont l’affirmation de l’aptitude des humains à s’organiser collectivement.

Historiquement, ce modèle d’organisation a été développé (et expérimenté) par les anarchistes.

Dessin de Petre



SLOW SCIENCE – LA Désexcellence

par Olivier P. Gosselain
mercredi 28 septembre 2011 par anik

Ça a commencé comme ça. Une poignée de collègues issus de disciplines différentes, l’envie de travailler ensemble, un financement de cinq ans, des séminaires réguliers où le plaisir d’échanger se mêlait à un sentiment grisant de progression et, au final, des objets d’étude, des rencontres et des résultats qui dépassaient de loin nos attentes initiales.1 Une belle histoire de recherche, en somme, pour une petite communauté regroupant des académiques, des doctorants et des étudiants.



Wangari Maathai, « La femme qui plantait des arbres »

mardi 27 septembre 2011 par anik

« Avant la colonisation, les communautés africaines tiraient de la nature leur inspiration, leur nourriture, leur sens de la beauté et leur spiritualité. Leur mode de vie durable et de qualité se passait de sel, de savon, de matières grasses, d’épices, de sodas, d’une consommation quotidienne de viande et d’autres « biens » qui ont accompagné l’apparition des « maladies des riches » W.M



UE : L’agence chargée des frontières expose les migrants à des conditions abusives

De Human Rights Watch
vendredi 23 septembre 2011 par anik

Frontex transfère les migrants vers des centres de détention grecs dont les conditions sont inhumaines et dégradantes



Les dettes illégitimes : quand les banques font main basse sur les politiques publiques

De François Chesnais
jeudi 22 septembre 2011 par anik

Le 22 mars 2011, les salariés grecs ont fait grève et manifesté une nouvelle fois à Athènes contre la politique du gouvernement Papandréou. À la veille du sommet européen qui devait avaliser le « pacte de compétitivité et de convergence », dit « pacte pour l’euro », le gouvernement venait d’annoncer un nouveau train de mesures d’austérité et de libéralisation. Depuis le début de 2010, c’était la dixième fois environ que les travailleurs grecs manifestaient, mais la première fois qu’une des principales banderoles exigeait l’« annulation de la dette ». Interrogé par le correspondant du Monde, un manifestant a répondu : « Nous ne sommes pas responsables de ce qu’ont fait les précédents gouvernements. » Cela ne vaut pas seulement pour la Grèce, mais pour tous les peuples sommés d’assumer la charge de dettes publiques contractées dans des conditions échappant à leur contrôle, voire à leur connaissance. La dénonciation de la dette est une question politique majeure qui se pose pour beaucoup de pays, y compris la France. Elle intéresse celles et ceux qui combattent contre la régression sociale et l’injustice, pour une démocratie qui ne soit pas un simple paravent masquant la domination de l’oligarchie financière.



Ce n’est pas la Grèce qu’il faut exclure, c’est l’Allemagne !

par Frédéric Lordon
vendredi 16 septembre 2011 par anik

La proposition allemande d’exclure la Grèce de l’Union monétaire européenne n’est finalement que le couronnement logique d’une longue suite de manifestations de mépris, entamée dans les années 90 avec le thème du « Club Med », alias les pays du Sud de l’Europe, incapables de se tenir à des règles de gestion macroéconomique rigoureuses (« allemandes »), poursuivies avec la proposition, entourée de rires gras, de vendre quelques îles grecques, et maintenant arrivées à leur terme avec la perspective finale de l’exclusion pure et simple. Mais l’Allemagne perçoit-elle exactement jusqu’où aller trop loin ?



Les multi-milliards de la chasse aux terroristes et l’évaporation de la classe moyenne

par James Petras
vendredi 9 septembre 2011 par anik

Le gouvernement américain (Maison Blanche et Congrès) dépense 10 milliards de dollars par mois, ou 120 milliards de dollars par an, pour combattre un groupe estimé à “50-75 membres d’Al Qaïda en Afghanistan”, d’apès la CIA et rapporté par le Financial Times de Londres (25 Juin 2011, page 5). Pendant les trente derniers mois de la présidence d’Obama, Washington a dépensé 300 milliards de dollars en Afghanistan, ce qui nous fait un total d’environ 4 milliards de dollars pour chaque soi-disant “membre d’Al Qaïda”. Si nous multiplions ce chiffre par les quelques deux douzaines de sites ou de pays où la Maison Blanche clâme que des “terroristes” d’Al Qaïda ont été vus, nous pouvons commencer à comprendre pourquoi le déficit du budget états-unien a augmenté de manière astronomique à plus de 1 600 milliards de dollars pour l’année fiscale en cours.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 727507

Suivre la vie du site fr    ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.3 + AHUNTSIC

Creative Commons License