robin-woodard

robin-woodard

Parce que nous ne sommes plus que des humains d’élevage, domestiqués.
Pour décomplexer nos réflexions, le politiquement incorrect, le plaisir et la bonne humeur sont nécessaires dans leur pluralité. Cet espace éditorial collectif multilingue sous Licence copyleft GNU GPL ne se veut ni détenteur de vérité(s) ni absent de contradictions, mais dans le partage des réflexions, des idées, des savoirs et des compétences. Produit sous SPIP.
Nom de domaine : Gandi.net ; hébergement gracieux : TuxFamily

hébergé librement chez tuxfamily.org

Articles les plus récents


Articles les plus récents


Parution du n°4 de « Sortir de l’économie » : critique de l’économie et du travail

vendredi 3 août 2012 par anik

En deçà du brouhaha des phénomènes secondaires qui s’imposent à notre perception immédiate, l’économie est une forme de vie sociale, une façon implicite et généralisée de se lier les uns aux autres. Ses catégories spécifiques se sont déployées progressivement jusqu’à devenir un cadre global dans la deuxième moitié du XXe siècle. Le travail est la forme d’activité particulière qui, tout à la fois, produit ce lien spécifique et en répartit les fruits de manière automatique. Il désigne une réalité propre à l’économie où tout est jaugé à l’aune d’une totalité décisive constituée par la forme marchande. Le travail est la source de l’attribut universellement attaché aux marchandises – la valeur – et, simultanément, le moyen incontournable pour les acquérir. Ainsi chacun contribue, par ses activités apparemment sensées, à déployer un monde insensé qui le dépasse et l’englobe, sans même (avoir à) y penser. À partir d’un faisceau d’actes sociaux conscients mais séparés, émerge une totalité inconsciente qui en retour conditionne malgré nous le sens à donner à nos actes. Cette dimension, bien qu’irréelle, a des effets concrets sur le monde. C’est ainsi qu’a été décrit le fonctionnement prétendument irrationnel des fétiches dans les sociétés « primitives ».



Pas la moindre révolution nulle part Lettre ouverte à ceux et celles qui s’intéressent à EXIT !

De Robert Kurz
lundi 30 juillet 2012 par anik

La gauche soi-disant mouvementiste se croyait depuis longtemps au-dessus de l’opposition, voire de la simple relation entre réforme et révolution. Cela ne pouvait signifier qu’une chose : qu’entre les deux on ne savait plus laquelle devait primer. Le projet de renversement révolutionnaire du capitalisme comme catalyseur nécessaire des réformes sociales, si modestes soient-elles, n’avait pas été reformulé mais simplement attribué en toute hâte, histoire de le neutraliser à peu de frais, au défunt marxisme de parti et d’Etat. Quant au stupide culte postmoderne des superficialités ordinaires et des détails creux, en dépit de son verbiage alambiqué, il ne dépassait nullement le vieux fonds de certitudes mais ne faisait que piétiner à côté, impuissant.



Du devoir de désobéissance civile (1849)

Henri David Thoreau
jeudi 19 juillet 2012 par anik

De grand coeur, j’accepte la devise : « Le gouvernement le meilleur est celui qui gouverne le moins » et j’aimerais la voir suivie de manière plus rapide et plus systématique. Poussée à fond, elle se ramène à ceci auquel je crois également : « que le gouvernement le meilleur est celui qui ne gouverne pas du tout » et lorsque les hommes y seront préparés, ce sera le genre de gouvernement qu’ils auront.



Euro, terminus ?

par Frédéric Lordon
jeudi 24 mai 2012 par anik

La science économique n’existe pas. Il n’y a que de l’économie politique. Il faut pourtant toujours des événements extrêmes pour dessiller ceux qui feignent de croire, ou pire, croient de bonne foi, que l’administration des choses pourrait remplacer la délibération des hommes. Ça tombe bien, en voilà un qui s’annonce. La perspective d’une sortie de la Grèce de l’euro, puis celle d’une possible décomposition de la monnaie unique par effet de contagion, promettent de rappeler à grand spectacle ce qu’il en coûte d’ignorer la part politique de l’économie. Car il suffirait de figurer l’enchaînement possible des choses sous la forme d’un arbre de décision pour apercevoir que, quoique configuré par des contraintes économiques, chacun de ses points de bifurcation a fondamentalement la nature d’un acte politique de souveraineté. La Grèce continuera-t-elle de se soumettre à l’austérité ? — politique. Décidera-t-elle le défaut en grand ? — politique. L’Europe réagira-t-elle en tentant de la garder dans l’euro ou en la poussant dehors ? — politique. Est-ce la Grèce elle-même qui anticipera en réarmant sa banque centrale et en retournant à la drachme ? — politique.



A Francfort, les marchés financiers se barricadent face aux mouvements sociaux européens

Par Sophie Chapelle
samedi 19 mai 2012 par anik

Ce week-end, des milliers de manifestants venus de toute l’Europe envahiront les rues de Francfort, épicentre des marchés financiers européens, pour contester les politiques d’austérité et le futur « Pacte budgétaire ». Après la victoire de la gauche radicale en Grèce, les mouvements sociaux tournent leur regard vers les Irlandais qui devront se prononcer sur le Pacte budgétaire par référendum le 31 mai. Face au néolibéralisme des institutions européennes, la riposte transcende les frontières.



Vous avez aimé Claude Guéant ? Vous adorerez Manuel Valls

par Alain Gresh
jeudi 17 mai 2012 par anik

Non, Manuel Valls, le nouveau ministre de l’intérieur, ne fera sans doute pas de déclaration sur l’inégalité entre les civilisations. Il ne faudrait donc pas lui faire de procès d’intention. Il faudrait se garder de toute caricature.

Le problème est que Manuel Valls est sa propre caricature, même s’il s’abstiendra, du moins faut-il l’espérer, d’affirmer comme son prédécesseur qu’il y a trop de musulmans en France. C’est tout de même lui qui, se promenant sur un marché de sa bonne ville d’Evry, le 7 juin 2009, interpellait ses collaborateurs : « Belle image de la ville d’Evry… Tu me mets quelques Blancs, quelques White, quelques Blancos !  »



Les toilettes sèches enfin installées !

jeudi 10 mai 2012 par anik

Après plusieurs années d’économies (faibles ressources oblige...) et plusieurs mois d’attente suite à de la casse durant le transport et un hiver froid, j’ai enfin depuis quelques semaines mes toilettes sèches.



Massacres de marché

par Marco Revelli
mercredi 9 mai 2012 par anik

Le biologiste et philosophe français Henri Laborit avait en son temps émis l’hypothèse selon laquelle face à l’oppression, l’être humain n’avait que trois possibilités fondamentales : la soumission, la lutte ou la fuite. Dans la grille d’analyse sociobiologique qu’il a élaborée, le suicide constitue la forme de fuite la plus extrême. Face à la crise programmée qui s’apprête à s’abattre sur l’Europe, puissent les victimes de l’injustice ne jamais oublier que le meilleur antidote à la souffrance engendrée par un système quel qu’il soit est justement de combattre celui-ci.



Élections législatives en Grèce : les urnes sanctionnent l’austérité

Traduit par Laurelou Piguet
lundi 7 mai 2012 par Pierre

Les Grecs ont voté contre l’austérité lors de ces élections législatives de crise. Le bipartisme du Pasok et Nouvelle-Démocratie a volé en éclat au profit des formations opposées aux plans de rigueur imposés par l’UE et le FMI. Les tractations pour la formation du futur gouvernement risquent d’être compliquées alors qu’aucune majorité ne se dégage.



Grèce : qui sont ces néonazis qui veulent entrer au Parlement ?

par Nikos Chasapopoulos
jeudi 3 mai 2012 par Pierre

Longtemps considéré comme un groupe néo-nazi semi-clandestin, le mouvement Chryssi Avghi (Aube dorée), est crédité de 4 à 5% aux législatives du 6 mai, ce qui garantirait son entrée au parlement, une première pour le pays depuis le retour de la démocratie en 1974. Accusé de violences contre les migrants, le principal but du parti est d’expulser tous les clandestins de Grèce. Visite guidée à l’intérieur du mouvement avec le journal To Vima.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 685975

Suivre la vie du site fr    ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.3 + AHUNTSIC

Creative Commons License