robin-woodard

robin-woodard

Parce que nous ne sommes plus que des humains d’élevage, domestiqués.
Pour décomplexer nos réflexions, le politiquement incorrect, le plaisir et la bonne humeur sont nécessaires dans leur pluralité. Cet espace éditorial collectif multilingue sous Licence copyleft GNU GPL ne se veut ni détenteur de vérité(s) ni absent de contradictions, mais dans le partage des réflexions, des idées, des savoirs et des compétences. Produit sous SPIP.
Nom de domaine : Gandi.net ; hébergement gracieux : TuxFamily

hébergé librement chez tuxfamily.org

Articles les plus récents


Articles les plus récents


L’intérêt général et moi

samedi 2 avril 2016 par anik

Une autoroute construite mais vide (l’A65 Langon-Pau), un projet ferroviaire pharaonique (la LGV GPSO), un projet d’aéroport vieux de plus de 40 ans (Notre Dame des Landes). Sous ces infrastructures, des vies, des territoires, des espaces naturels sacrifiés ou devant l’être, au nom de l’intérêt général. Mais qui détermine l’intérêt général ? Comment ? Un film sur la démocratie des grands projets, sur la façon dont on prend et ressent ce type de décisions, aujourd’hui, en France.



Les Mutins de Pangée

lundi 28 septembre 2015 par Pierre

Les Mutins de Pangée est une coopérative de création audiovisuelle et cinématographique où se trouvent des films militants rares.



L’Allemagne entre deux maux

jeudi 5 février 2015 par Jacques Sapir

On commence seulement aujourd’hui à bien mesurer ce que la victoire de SYRIZA peut signifier pour le zone Euro. En réalité, cette victoire met l’Allemagne au pied du mur et fait éclater son double langage quant à la zone Euro. Privée de marges de manœuvres néanmoins, l’Allemagne peut réagir violemment et provoquer, indirectement, la dissolution de la zone, même si elle en est la principale bénéficiaire aujourd’hui. Pour comprendre cela, il faut rappeler ici quelques points.



Bientôt le " SEPT-NEUF NEUF" de LA-BAS sur le NET ?

samedi 30 août 2014 par anik

France inter fait taire LA-BAS mais trop tard, LA-BAS n’est plus là. Viré de la cage, sortie de la grille, l’émission s’envole vers le net. Par un étrange hasard, la conférence de presse de LA-BAS se tenait juste après la grande conférence de rentrée de Radio France et juste dans une rue à côté. Hasard ...



Emission Radio Zinzine : « Capitalisme et crise : la Grande dévalorisation », avec Paul Braun

mercredi 13 août 2014 par anik

Dans le lien ci-dessous, une émission radio en écoute avec Paul Praun pour présenter le livre qu’il a co-traduit, « La Grande dévalorisation. Pourquoi la spéculation et la dette de l’Etat ne sont pas les causes de la crise » (Post-éditions, 2014) d’Ernst Lohoff et Norbert Trenkle (groupe KRISIS).



Stromboli

mardi 12 août 2014 par anik

Une coulée de lave importante sur le stromboli, une île où j’ai vécu plus de 5 ans et que j’aime toujours beaucoup.



Mise à jour de Spip en 3.0.16

samedi 9 août 2014 par anik

Les mises à jour précédentes ont été plus faciles que celle-ci.C’est pourquoi j’ai décidé d’utiliser le spip_loader pour les prochaines fois. Il faut vraiment suivre les instructions à la lettre même si je dois bien l’avouer j’ai quelque peu "jonglé" avec certaines ! Bon courage car si j’ai pu réussir, vous aussi vous le pouvez ;)



Sauvons Là bas

lundi 30 juin 2014 par anik

Laurence Bloch, la nouvelle directrice de France inter, a annoncé, vendredi, la fin de l’émission de Daniel Mermet « Là-bas si j’y suis », à l’antenne depuis 1989.

Signez et faites signer cette pétition pour que Là bas si j’y suis ne disparaisse pas.



« La Grande dévalorisation » Pourquoi la spéculation et la dette de l’Etat ne sont pas les causes de la crise

Ernst Lohoff et Norbert Trenkle (Krisis)
jeudi 26 juin 2014 par anik

Un mouvement émancipateur contre “l’austérité” et la gestion répressive de la crise devrait viser à rompre, consciemment, le lien contraint entre la production de richesses sensibles et la production de valeur. Il s’agit de refuser de manière offensive la question de la “viabilité financière”.



La ligne de partage des eaux

Film de Dominique Marchais
samedi 17 mai 2014

La période est faste. Son titre ne le révèle guère, après We feed the world,
Nos enfants nous accuseront, La terre des hommes rouges, Food inc., Herbe,
voici un nouveau film sur la destruction des modes de vie, des campagnes et
des sociétés par le mépris du peuple et de la vie, la cupidité et le
productivisme. On y voit, on y entend comment des paysans ont cru aux
illusions de la chimie et de la mécanisation à tout va. Comme on entre en
religion. Emballés dans une apparence de rationalité, les messages
propagandistes martelés par des délégués et des élus détournés leur ont
inoculé l’espoir d’un progrès magique ouvrant sur une ère de prospérité et
de facilité. C’est ce qui les a fait tomber d’un coup dans tous les pièges
des représentants de commerce.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 576684

Suivre la vie du site fr    ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.21 + AHUNTSIC

Creative Commons License